Where conversations start

14 Janvier 2011, 18:00pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

"Every house that you see when you look around, they all come here for water, they all collect their water here. This is just more than a tap or more than a story about this tap. Such instruments are the one that manage to put us together. You know, I mean you’ll find out ten people coming at the same tap at the same time. That’s where conversation starts, that’s where relationship starts. That’s where people get to know each other more better."
An inhabitant of Cliptown
 
 

Voir les commentaires

Est-ce que ce sera beau ?

9 Janvier 2011, 23:34pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

Pourquoi l'architecture n'utiliserait pas le décor éphémère produit par les habitants pour communiquer ? Un décor pour les jours gais, un autre pour les jours tristes, - un décor qui se renouvelle avec le temps. Nous utilisons toute une gamme de mimiques pour communiquer nos humeurs ; pourquoi les villes n'utiliseraient-elles pas certaines sortes de mimiques périodiquement changées ?

Yona Friedman, L'architecture de survie

 

13.jpg

Peter Rich Architects, The Alexandra Interpretation Centre

 

Voir les commentaires

Place and occasion

30 Décembre 2010, 15:54pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

Quoi que signifient l'espace et le temps, le lieu et l'occasion signifient davantage. Car l'espace à l'image de l'homme est le lieu et le temps à l'image de l'homme est l'occasion.

Whatever space and time mean, place and occasion mean more. For space in the image of man is place, and time in the image of man is occasion.

Aldo Van Eyck, 1962

 

energy and people
 
 

Voir les commentaires

D'abord la rue

29 Décembre 2010, 00:29am

Publié par learning-from.over-blog.fr

Accorder une égale attention aux habitations et à la rue signifie traiter cette dernière non pas comme un espace résiduel entre les bâtiments, mais comme un élément complémentaire fondamental, dont l'organisation spatiale soit assez soignée pour que la rue puisse servir à d'autres fins que le trafic motorisé.

Playing equal attention to housing and street alike means treating the street not merely as the residual space between housing blocks, but rather as a fundamentally complementary element, spatially dialogue between inhabitants to take place. The street was, originally, the space for actions [...]

Herman Hertzberger, Lessons for students in architecture

 

_MG_7946.JPG

photographie Papalagi Studio

Voir les commentaires

Public space as a vector for reinvention (preliminary draft)

28 Décembre 2010, 19:34pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

grp-1.jpg

imgrp1.jpg

 

Margaux Dufetelle, Ruairidh Macleod, Audrey Aydin, Simon Tollman, workshop 2010

 

Voir les commentaires

Energy and people

26 Novembre 2010, 13:29pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

We are really interested in the energy in people, and I think that’s what is slightly different from the energy that is in a solar panels.

 

Carin Smuts, EUNIC studio 2010

 

energy.jpg

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Caring about the place

22 Novembre 2010, 06:48am

Publié par learning-from.over-blog.fr

"We think the act of cleaning provides an opportune moment to carefully observe the environment and its phenomena, [...] it can also be said that a new spatiality is emerging through your corporeal sensations as you check every nook and cranny of the room: in washing pillars, in sweeping floors; or in polishing windows. This must be a clue to the third kind of spatiality, similar to what Henri Lefebvre called the spatial practice."

Atelier bow-wow, Echo of Space / Space of Echo.

 

To-care-about-the-place.jpg

 

Voir les commentaires

Garden of resistance

22 Novembre 2010, 06:43am

Publié par learning-from.over-blog.fr

Jardins de résistance. Par jardin de résistance il faut entendre l’ensemble des espaces publics et privés où l’art de jardiner  se développe selon des critères d’équilibre entre la nature et l’homme sans asservissement aux tyrannies du marché mais avec le souci de préserver tous les mécanismes vitaux, toutes les diversités dans le plus grand souci de préserver le bien commun.

 

Gilles Clément, Manifeste du Tiers Paysage

 

Outdoor-Room-ok-.jpg

Voir les commentaires

Dancing in the Street

22 Novembre 2010, 06:18am

Publié par learning-from.over-blog.fr

Why is it that people don't dance in the streets today ? 

 

Christopher Alexander, a pattern language

 

 

Voir les commentaires

From seat to settlement

21 Novembre 2010, 16:13pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

The most elementary provision to enable people to take possession of their direct environment is probably the provision of seating (the opportunity to seat oneself having everything to do, linguistically, with settlement ). A place to sit offers an opportunity for temporary appropriation, while creating the circumstances for contact with others.

 

Herman Hertzberger, lesson for students in architecture

 

Cliptown.png

 

 

Voir les commentaires

Off Worlds

11 Novembre 2010, 23:42pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

DSCN8081.JPG

 

Les hauts murs d'enceinte sont souvent hérissés de pics métalliques, de barbelés coupants et, depuis peu, de fils électriques reliés à des alarmes. Les alarmes des maisons sont toutes dotées de télécommandes longue distance individuelles portables, et reliées à des entreprises de sécurité garantissant une réponse armée. La nature surréaliste de la violence fantasmée que cela implique m'est apparue un jour alors que je me promenais avec un collègue dans Westdene, un quartier plutôt middle class de la banlieue Nord. Une camionnette d'une entreprise de sécurité locale garée dans une rue arborait sur sa portière une grande publicité déclarant fièrement que l'entreprise répondait aux alertes " avec armes à feu et explosifs". Avec des explosifs ? [...]

Enclaves fortifiée, edge cities conçue comme des parcs à thème, extirpées de leurs propres paysages sociaux mais intégrées dans une cyber-Californie mondialisée flottant dans l'éther numérique : tout nous ramène à Philip K. Dick. 

Dans leurs prisons dorées, les membres de la bourgeoisie urbaine du tiers monde cessent d'être des citoyens de leurs propre pays pour devenir des nomades appartenant, et devant allégeance, à la topographie déterritorialisée de l'argent : ils se transforment en patriotes de la fortune, en nationalistes d'un nulle part évanescent et doré. 

Sur le terrain, pendant ce temps, les urbains pauvres demeurent désespérément embourbés dans l'écologie du bidonville.

 

The high perimeter walls are often topped by metal spikes, razor wire, and more recently, electrified wiring connected to emergency alarms. In conjunction with portable "panic button" devices, the house alarms are electronically connected to "armed response" security companies. The surreal nature of such implicit violence was highlighted in my mind one day when walking with a colleague in Westdene, one of the more middle-class neighborhoods of the Northern suburbs. On the streets was parked a minivan from a local security company that boasted in large letters on the vehicles's side panel that they respond with "firearms and explosives". Explosives ? [...]

 

Mike Davis, Planet of Slum (trad. J Mailhos)

 

 

 

 

Voir les commentaires

Network of learning

31 Octobre 2010, 21:25pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

In a society which emphasizes teaching, children and students -and adults- become passive and unable to think or act for themselves. Creative, active individuals can only grow up in a society which emphasizes learning instead of teaching.

Christopher Alexander, a pattern language

 

 

100_0085.JPG

 

 

Voir les commentaires

L'appropriation sociale de l'architecture

22 Octobre 2010, 13:08pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

"Voilà ce que je veux inculquer aux élèves. Échapper à leurs dessins, composer en se promenant. L'oeil est un point fixe et l'architecture doit pivoter de toute sa masse autour du regard. C'est comme cela qu'on apprend à construire, et construire des cités où il est agréable de vivre." 

L'oeuvre de Fernand Pouillon a toujours répondu à ce plaidoyer pour une architecture du mouvement et du bien-être.  L'architecture doit pivoter autour du regard, elle organise la vie à hauteur d'homme et la construction n'est rien si elle ne permet pas d'accéder à une vie sociale dense et  durable. Tel est le message. Ici la construction est contrôlée dans ses détails précis mais avant tout elle est maîtrisée dans ses coûts pour servir un but social. 

Les résultats son convaincants. La beauté de la cité Climat de France à Alger montre, aujourd'hui encore de façon exemplaire, ce que l'appropriation sociale apporte à l'architecture quand celle-ci est  construite avec précision, rigueur et surtout avec retenue. Elle lui apporte son contenu, sa signification. 

L'appropriation sociale de l'architecture, c'est cette multitude d'actes, de gestes, d'attentions, de soins ou d'habitudes quotidiennes par lesquels les habitants activent le bienveillant bâti qui les accueille. L'appropriation, c'est le désordre de la vie, du linge au fenêtre, des fleurs aux balcons, du bruit et des réunions sur les terrasses. 

Mais cette activation de la pierre et du béton par les êtres humains qui y habitent ne va pas de soi. Elle est en fait rendue possible par le métier de l'architecte. Le métier résulte directement de sa capacité à articuler dans un même bâtiment qualités sensibles, qualités d'usage et économie de la fabrication. C'est là l'humanisme de l'architecte, il se refuse à être un planificateur en surplomb. Un spécialiste des plans masses qui organisent des morceaux de sucre vus d'avion. "Je préfère mille architecte à un seul urbaniste" disait ironiquement le mois dernier Jean-Philippe Vassal lors d'une conférence à l'école d'architecture de Toulouse. Fernand Pouillon n'aurait probablement pas désavoué cette  sentence.

 

Plan Libre #82 journal de l'architecture, éditorial mai 2010

 

appropriation-2.png

 

Voir les commentaires

Structure as a generative spine

17 Octobre 2010, 18:31pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

Diverses interprétations individuelles peuvent coïncider dans le temps, et donc constituer un tout, grâce à une structure qui concilie la diversité des formes d'expression individuelles. [...] Nous retiendrons l'image d'un tissu dont la chaîne constitue la structure de base et auquel la trame peut conférer la plus grande diversité imaginable. Si la chaîne doit être solide et présenter la bonne tension, elle se limite à servir de base. Car c'est la trame qui selon l'imagination du tisserand, donne au tissu sa couleur, son motif et sa texture.

Individuals interpretations can coincide in time, thereby constituting one whole, thanks to a structure that reconciles the diversity of individual forms of expression. [...] Let us take the image of a fabric such as that constituted by warp and weft. You could say that the warp establishes the basic ordering of the fabric, and in doing so creates the opportunity to achieve the greatest possible variety and colourfulness with the weft. The warp must be first and foremost be strong and of the correct tension, but as regards colour it needs merely to serve as a base. It is the weft that gives colour, pattern and texture to the fabric, depending on the imagination of the weaver.

Herman Hertzberger, Lessons for students in architecture

grossform.jpg

 

 

Voir les commentaires

In-between

15 Octobre 2010, 17:21pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

Le seuil est la clé  de la transition et de la connexion entre des zones soumises à des prétentions territoriales différentes, et, en tant que lieu à part entière, il constitue la condition spatiale de la rencontre et du dialogue entre des espaces d'ordres différents.

The threshold provides the key to the transition and connection between areas with divergent territorial claims and, as a place in its own right, it constitutes, essentially, the spatial condition for the meeting and dialogue between areas of different orders.
 

Herman Hertzberger, lessons for students in architecture

100 0030
 
 

Voir les commentaires

Territorial claims

15 Octobre 2010, 15:15pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

Une zone ouverte, pièce ou espace peuvent être conçus soit comme des domaines plus ou moins privés soit comme des lieux publics selon leur degré d'accessibilité, la manière dont ils sont surveillés, qui les utilise, qui s'en occupe et qui en est responsable.
Votre propre chambre est privée par rapport au séjour ou à la cuisine de la maison dans laquelle vous vivez. C'est vous qui en avez la clé, c'est vous qui vous en occupez. L'entretien du séjour et de la cuisine est en principe pris en charge par les habitants de la maison qui possèdent tous la clé de la porte d'entrée. [...]
Les notions de public et de privé sont insuffisantes, les espaces dits semi-publics ou semi-privés, souvent cachés entre les deux, étant quant à eux trop équivoques pour rendre compte des subtilités qui'l s'agit de prendre en compte lors de la conception de chaque espace et de chaque zone. [...]
Chaque fois qu'un individu ou un groupe a l'occasion d'utiliser une portion d'espace public dans son propre intérêt, et indirectement seulement dans l'intérêt des autres, le caractère public de l'espace est temporairement ou durablement relativisé par cet usage.

An open area, room or space may be conceived either as a more or less private place or as a public area, depending on the degree of accessibility, the form of supervision, who uses it, who takes care of it, and their respective responsibilities.
Your own room is private vis à vis the living room and e.g. the kitchen of the house you live in. You have a key to your own room, which you look after yourself. Care and maintenance of the living room and kitchen is basically a responsibility shared by those living in the house, all of whom have a key to the front door.[...]
The terms public and private are inadequate, while the so-called semi-private or semi-public areas which are often tucked away inbetween are too equivocal to accommodate the subtleties that must be taken into account in designing for every space and every area. [...]
Wherever individuals or groups are given the opportunity to use parts of the public space in their own interest, and only indirectly in the interest of others, the public nature of the space is temporarily or permanently put into perspective through that use.

Herman Hertzberger, Lessons for students in architecture 

prive-public.JPG

 

Voir les commentaires

The emergence of collectivity

29 Septembre 2010, 18:44pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

Extraire puis abstraire les initiatives pratiques émanant du chaos apparent des normes populaires permettrait peut-être aux spécialistes de l'urbanisation d'apporter à l'approche "descendante" les ajustements nécessaires pour lui rendre sa pertinence dans les villes bouillonnantes d'urgence et de solutions, et pour soutenir, voire accélérer, leur développement. Les villes d'aujourd'hui évoluent à un rythme sans précédent, tandis que s'étale sous nos yeux un trésor de "réponses d'utilisateurs" cohérentes à la condition urbaine moderne. À nous d'apprendre à les lire avant de nous embarquer dans de nouvelles créations.

Perhaps by extracting and abstracting the practical initiative from the apparent chaos of popular norms, urban professionals can inform the adjustments necessary for "top-down" planning to regain relevance in cities seething with both urgency and solutions and that can support and potentially further accelerate current development. As today's cities change at unprecedented speeds, we have a wealth of coherent "user responses" to the modern urban condition. It is essential to "read" them before embarking on new creations.

 

Ekim Tan, Diana Ibanez Lopez "L'avènement de la collectivité" in l'Architecture d'Aujourd'hui n°378

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4