Vers une architecture du non-agir ?

6 Octobre 2013, 09:56am

Publié par learning-from.over-blog.fr

IMG_5198.JPG

 

"La voie habituelle pour développer une méthode est de se demander "Et si on essayait ceci?" ou "Et si on essayait cela" introduisant une variété de techniques les unes après les autres. C'est l'agriculture moderne et son seul résultat est de rendre l'agriculteur plus occupé.

Ma voie fut l'opposée. J'aspirais à une manière de cultiver qui fasse plaisir, naturelle, qui aboutisse à rendre le travail plus aisé et non plus dur. "Et si on ne faisait pas ceci ? Et si on ne faisait pas cela ?" - telle était ma manière de penser.

 
[...] Les être humains font quelque chose de mal et laissent non réparés les dommages, puis quand les résultats défavorables s'accumulent, alors ils travaillent de toutes leurs forces à les réparer. Quand ces actions rectificatives paraissent réussies, ils en viennent à prendre ces mesures pour de splendides réalisations. Les gens refont cela et le refont encore, c'est comme si un fou allait casser les tuiles de son toit en y marchant lourdement. Puis quand il commence à pleuvoir et que le plafond commence à pourrir, il monte à la hâte réparer le dommage, se réjouissant à la fin d'avoir trouvé la solution miracle."

Masanobu Fukuoka, La révolution d'un seul brin de paille. Une introduction à l'agriculture sauvage. 

 

Toward a "do-nothing" architecture ?

" The usual way to develop a method is to ask " What if we try this? "Or" What if we try that ? " introducing a variety of techniques one after the other . This is modern agriculture and its only result is to make the farmer busier .

My way was at the opposite. I longed for a way to cultivate that makes fun, be natural , which lead to make the job easier, not harder. " What if we avoid to do this? What if we avoid to do that ? " - That was my way of thinking.


[...] Humans being are doing something wrong and then leave the damage unrepaired, and when unfavorable results come, so they work with all their strength to repair the problem. When the corrective actions appear to be successful, then they come to take these actions to splendid achievements. People redo it and redo it again , it's like a madman that would break the tiles of his roof. When it starts to rain and the ceiling begins to rot, he hastily repairs the damage, rejoicing at the end to have found the magic solution. "

 

Masanobu Fukuoka, One Straw Revolution. An introduction to natural farming.

 

Commenter cet article