Le paysage mental de l'improvisateur

10 Avril 2014, 15:22pm

Publié par learning-from.over-blog.fr

 

 

Capture d’écran 2013-11-28 à 20.19.34

 

 

 

Comment former sa propre partition intérieure ? Elle se construit à partir d'un mélange de connaissances à propos de la musique et de désirs, de points de repères théoriques et d'images sonores, de précision rythmique et de plaisir, de solitude et de partage, d'agilité digitale et d'émotions profondes, d'acquisitions rigoureuses, lentes et progressives et de saisissement global et instantané. Le développement de sa propre partition intérieure est profondément lié à ses propres intentions : qu'est-ce qui résonne en moi ? Comment est-ce que je me situe dans la musique et dans l'improvisation ?
Qu'est-ce que je désire jouer ?

 

How to train his own inner partition? It is constructed from a blend of knowledge about music and desires, of theoretical points and sonorous images, of rhythmic precision and pleasure, of solitude and sharing, of digital agility and deep emotion, of rigourous, slow and progressive acquisitions and global and instantaneous seizure. The development of its own internal partition is deeply tied to his own intentions: what resonates in me? Where do I fit in music and improvisation? 
What I want to play?

 

Jacques Siron, La partition intérieure. Jazz, musiques improvisées.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article